mardi, mai 02, 2006

Théorie du mur de briques II

Tandis que j'étais toujours à la recherche d'une explication qui me permettrait de comprendre pourquoi tout le monde aime la brique, mon invitée de dimanche soir dernier a elle aussi passé le commentaire désormais anticipé: «ah, c'est beau chez toi avec le mur de brique.». Enfin, je suis tombée sur ceci:

If you were to look at a brick wall in a dingy tenement, if you wanted, you could create a different experience of it by realizing that that brick wall shares the same light, air, warmth, cold as everything else in the physical universe. With this realization, if only for a few seconds, this brick wall would take on a new meaning. You would be looking into the essence of the structure that is part of everything there is. In fact many people throughout the world have realized satori (enlightenment, nirvana, kensho) from such mundane objects. In fact, in some Japanese Zen temples, the aspirant is advised to sit facing a wall as beautiful vistas are believed to distract the attention away from his/her true nature. - Lien.

:::

Ayant appris aujourd'hui (pas parce que je suis cultivée mais parce que je lis quelqu'un de bien informé) que la langue la plus répandue dans l'univers des bloggers est le japonnais, je me demande si d'autres précieux secrets de la vie ne seraient pas cachés dans l'un de ces 37% de billets inaccessibles...

2 Comments:

Anonymous Patrick said...

Tel que discuté à Yulblog, les murs de brique et les planchers de bois sont des valeurs sures. Peut-importe la qualité du plancher de bois, c'est toujours mieux que du prélard vert pâle. 'night

04 mai, 2006 00:57  
Blogger Vero.b said...

...ou du «cheap rock» (en bon québécois)

04 mai, 2006 01:11  

Publier un commentaire

<< Home

Site Meter