samedi, mai 13, 2006

Sans iPod

:: Une femme mi-trentaine, jolie, interroge la caissière de la pharmacie au sujet de ses différents types de rasoirs pour femme: «Il ne peuvent pas tous être pareils, avec des noms aussi différents!» Chacune de ses questions m'apparaît comme un piège pour tester et mettre à l'épreuve la qualité du service à la clientèle, la promesse de la bannière et la patience des clients dans la file qui s'allonge. Je souris.

:: À son tour, le client suivant s'avance près de la même caissière et la drague en disant qu'elle a de beaux yeux verts, quand c'est évident qu'ils sont bleus. Elle est surprise et sceptique; elle demande l'avis de sa collègue au sujet de la couleur de ses yeux bleus. Verdict: ils sont toujours bleus. La ligne s'allonge encore. C'est mon tour. Je paye en vitesse, mais je prends quand même le temps de vérifier la couleur des yeux bleus de la caissière.

:: Un homme marche derrière moi sur le trottoir en alternant le sifflotage et le fredonnage d'un air de jazz; c'est le mec au fétiche «yeux-verts»; un chien aboie; les oiseaux jasent entre eux; le vent se fait entendre; je constate pour la xième fois qu'il y a beaucoup de français sur le Plateau; puis juste après, une fille crie à son chum: I'm coming!

- Et moi je rentre enfin à la maison me taper trois heures de Six Feet Under! Et je vais écouter trois fois la musique du début parce que je l'aime.

;-)

2 Comments:

Blogger Daviel said...

Le générique est absolument parfait. Le synchronisme est complètement hallucinant, les images glaciales qui laissent apparaître quelques lignes de texte en même temps que la musique qui aime bien s'appuyer sur des notes très précises. Incroyable.

Moi mon bout préféré, c'est quand les deux mains se détachent au tout début. C'est visuellement l'un des plus beaux moments de la télévision, je crois.

Se promener sur le Plateau, le matin, c'est magnifique. Temps mort, repos, on dirait que le ciel éclairé apporte un regard neuf sur Montréal. Pas de bruits, rien que la paix, douce, belle, qui nous garantie un certain arrêt, enfin, on en avait bien besoin.

13 mai, 2006 10:44  
Blogger Vero.b said...

Je ne suis pas capable de choisir un moment plus qu'un autre dans le générique. L'un mène vers le second et ainsi de suite... Ah! Dommage qu'il n'y ait pas de 6ième saison! :(

14 mai, 2006 11:49  

Publier un commentaire

<< Home

Site Meter